GVO

mercredi 30 mars 2016

Soufi, mon amour de Elif Shafak.

Dans ce livre de 469 page, Elif Shafak nous emmène dans un voyage époustouflant dans le monde du soufisme, Rûmi et  Shams Tabrizi. Deux histoires  se déroulent  en parallèle et s'entremêlent pour nous apprendre des leçons d'amour et de vie.




Celle de Ella et de Aziz  qui se passe dans notre siècle à Northampton(USA)  et autres parts du monde( Turquie, Hollande ...)  et celle de Rûmi et Shams Tabrizi qui se déroule au XIIIe siècle entre Bagdad et Konya.

Le livre est une ode à l'amour, dans les deux histoires on peut  sentir  l'intensité de l'amour et son emprise  sur l' être humain.

Ella, une quadragénaire dont la vie comfortable se limite à sa famille et son foyer  voit sa vie  balancer et sa destinée changer suite à son engagement  comme lectrice pour une maison d'édition à Boston. Un manuscrit qu'elle devait lire lui fait découvrir l'histoire du poète mystique persan Rûmi et sa rencontre avec le derviche Shams Tabriz. Suite à cette découverte,  Ella s'initie au soufisme et se livre à la splendeur de l'amour. Une histoire d'amour intense  se nouera entre elle et l'auteur du manuscrit .

Le voyage fabuleux nous amène aux racines du soufisme et nous fait découvrir des sagesses orbitant autour du thème de l'amour, ses différentes formes et ses  portées.

Un livre à lire et à relire.



lundi 28 mars 2016

THE GIRL ON THE TRAIN

I just finished reading the thriller "THE GIRL ON THE TRAIN" by Paula Hawkins. I bought  the book  few days ago  in Rome airport and I devoured it in two days. I usually hate reading thrillers  but this book  has been an exception.

The plot of the 316 page book is just captivating. Once you start reading it you have to finish it . You just want to know the end. The book relates the intertwined stories of three women;Each one is telling her own story.

Rachel Watson, the girl on the train, is a divorced, alcoholic, and depressed woman. She always goes through  blackouts, during which she harasses her ex-husband Tom and his new wife Anna. She also lost her job because of her  drinking. Nevertheless, she daily rides the train that she used to take from her neighborhood to her workplace in London. On her way to London, she always observes a couple ( the Hipwels)  for whom she  has created a fantasy world. They live along the road from her ex-husband Tom, his wife Anna and their baby. Rachel likes to watch them while they are enjoying the sun on their rooftop. She  has never suspected that they might have problems until the day she saw another man kissing Megan on the rooftop.

Following the disappearance of Megan Hipwel, Rachel is no longer an observer. She becomes involved in the case as she is summoned to the police station. Indeed, Anna reported to the police that she had seen her in the area  the night that Megan disappeared.  Few days later, Megan's body was  discovered in a  park. Scott, Megan's husband is the first suspect for the murder. Rachel, fully convinced of his innocence, plays the detective to help him. She is totally persuaded that he is a loving husband.






As the story unfolds, the suspense  reaches a peak. You  focus on  each character and action  and try to  discover the killer...You play the detectives too.







samedi 26 mars 2016

مقالي لارفع صوتك مكتبات في السجون التونسية لمقاومة التطرّف والإرهاب

أثبتت العديد من الدراسات أنّ السجون التونسية أصبحت أرضاً خصبة لنشر الفكر المتطرّف ولاستقطاب الشباب للالتحاق بصفوف الجهاديين. يعود ذلك لعدّة أسباب، يبقى أهمّها عدم انتهاج السلطات المختصة لسياسة فصل وتصنيف المساجين المنصوص عليها في القانون المنظم للسجون التونسية. حيث ورد في فصله السادس ما يلي: “يقع تصنيف المساجين بمجرّد إيداعهم على أساس الجنس والسنّ ونوع الجريمة والحالة الجزائية بحسب إذا كانوا مبتدئين أم عائدين”.
فضلاً عن الاكتظاظ الشديد الذي تفوق نسبته، في بعض السجون التونسية، 200 في المئة. هذا بالإضافة إلى تدني الموارد المادية والميزانية المخصصة لدوائر الإصلاح والسجون في تونس.
وعادة ما يكون هذا الخلط سبباً في تفشي ظاهرة استقطاب الشباب من قبل الحركات التكفيرية داخل الزنزانات. فخلط المعتقلين المتهمين بالإرهاب مع سجناء الحق العام، يفسح المجال للفئة الأولى للتقرب من المتهمين بجرائم جنائية ودمغجتهم، مستغلين هشاشة نفسيتهم وحالة اليأس والقنوط التي يعيشونها، بعد أن سُلبت منهم حريتهم وأغلقت الأبواب بوجوههم.

لقراءة بقية المقال اضغط هنا

A love letter to my father: The gift of reading for Tunisia's prisoners . Middle East Eye by Conor McCormick-Cavanagh

Pictures of yellowed book paper flash across the projector screen as Lina Ben Mhenni addresses the crowd of young girls in front of her at the American Corner cultural centre in Tunis. 
“These are my father’s books from prison. His friends signed them and gave them to him as presents,” she says. Fighting back her emotions, Ben Mhenni shares the story of her father’s seven-year-long imprisonment for political activism.
Normally, her natural confidence guides her easily through any presentation. However, only a few feet in front of her sits her father, the man whose story she is telling. Speaking about her father’s traumatic experience with him sitting in the audience brings everything full circle for her. After a moment, she takes a deep breath and continues with her talk about her latest initiative, one inspired by her father. 


To read the article click here. 

mercredi 23 mars 2016

Back to Basics/Retour aux Sources

J'ai  une grande nostalgie pour une époque de ma vie où je pouvais rallier plaisir, activisme et bien sûr boulot. Mon blog était beaucoup plus riche. Je parlais bien sur des droits de l'Homme et de politique, j'évoquais différents problèmes politiques et sociaux nationaux et internationaux mais j'écrivais aussi  des textes  et de critiques littéraires. Je parlais de cinéma, de musique, de théâtre, d'amour etc
Tout cela me manque et je vais reprendre mes vieilles habitudes.


Dans la tourmente, je me suis oubliée , j'ai oublié ma vie ...
J'ai perdu ma joie de vivre et mon travail aussi...

Aujourd'hui, j'ai décidé de  me détacher un peu du monde cruel et fade de la politique et  de retrouver les belles choses de la vie. Je vais peindre les images de ces belles choses à ma manière. Je continuerai certes à essayer de donner une voix à ceux et celles qui n'en ont pas mais je vais aussi parler d'amour, de beauté , de littérature etc ...



dimanche 13 mars 2016

Collecte de livres pour les bibliothèques des prisons tunisiennes : nouveaux points de collecte .

Bonsoir les ami(e)s, je tiens à vous dire que la Collecte de livres pour les bibliothèques des prisons tunisiennes se poursuit : 
Vous pouvez déposer les livres:
1- au bureau de l' OMCT MENA sis au 2, Avenue de France Immeuble Le National, 2 ème étage (Apt. 325)Tunis Bab Bhar 1000. ( pendant la semaine). 
2- chez Artyshow( la Marsa).
3- à la librairie " l'univers du savoir" sise en face du lycée de En Nasr 2 soutient l'initiative de collecte de livres pour les prisons et s'engage à servir comme point de collecte.
4- -La librairie "mots passants"3 rue 9 avril la Marsa,en face de l'école primaire h bourguiba La Marsa.
5- Ecole Privée Tahar Haddad , 5 av MED 5 le Kram.
6- la Librairie Kacem " Espace du Livre ", 17, avenue Hassouna Ayachi, 4000 Sousse.
7- Complexe Culturel Mohamed Jamoussi , rue Ibn Jazzar , sfax . Pour plus d'information vous pouvez contacter Saber Amri au : 97628983.
8- à Djerba vous pouvez contacter Mouhib Toumi au : 22806732.ou déposer les livres au local d'Ulysse FM.
9- à Kasserine. Contacter Ghawth 22242847 ou par e-mail: ghawth@hotmail.fr
10- à l'American Corner ( Amideast) sis au 33 Rue Ahmed Ramy , 1002 Belvedère, Tunis.
11-au ISSHJ English Club Jendouba .
12- Boutique MAC Centre commercial firas . Cité Erriadh .Rue Hedi Chaker La Marsa .
13- à Tozeur au Festival Naboo du 17 au 19 Mars . 




Et vous pouvez toujours nous appeler : 
-Sadok Ben Mhenni : 22553449.
-Lina Ben Mhenni: 53214245. 
Je vous remercie encore pour votre générosité et je tiens à vous dire que l'initiative est purement citoyenne.

vendredi 4 mars 2016

كتب للسجون


مبادرة جمع الكتب من أجل مكتبات السجون متواصلة و ستتواصل . أنا سعيدة جدا بانخراط شرائح مختلفة من المجتمع التونسي فيها . تلقينا كتبا من أفراد , من جمعيات , من حزب سياسي , من ناشرين , من مكتبيين . ساندنا العديد من الاعلاميين من خلال الحديث عن الحملة .أشكركم جميعا فبفضل كرمكم قمنا بجمع عدد محترم من الكتب و لكننا لم نصل بعد الى العدد الذي حددناه . صدى الحملة تجاوز حدود الوطن لتصلنا كتب من بعض التونسيين بالخارج و حتى من بعض الأجانب و حتى بعض وسائل الاعلام الاجنبية بدأت تدعم هده المبادرة . اهتمام تلاميذ المعاهد بالحملة أعاد لي الأمل الذي خفت نوعا ما بسبب الحالة التي ألت اليها الامور في تونس في الفترة الأخيرة. طبعا عمل البعض على الحط من عزيمتنا و لكن هذا لم يزدنا الا اصرارا على مواصلتها . كما قلت سابقا جمع الكتب ليس سوى الخطوة الأولى فنحن نؤمن ان السجون لا يجب ان تكون للتشفي و الانتقام بل يجب ان تكون للاصلاح و مساعدة من اخطا للاندماج من جديد في المجتمع و بصورة اخرى و لن اتحدث عن من وجدوا انفسهم في الزنزانات ظلما . و ستتعدد المبادرات ...




jeudi 3 mars 2016

Parenthèse Personnelle

Certaines personnes me reprochent le fait de soutenir les chômeurs qui font des sit-ins pour demander de l'emploi en les traitant d'incompétents et de paresseux et en prétendant que les opportunités de travail ne manquent pas. Mes chers, je suis dans la même situation que ces personnes là et je sais à quoi cela ressemble d'être un chômeur. Sinon, je travaille tous les jours bénévolement parce que je veux aider mon pays. Je suis sollicitée par des médias pour rédiger des articles et pour les aider à faire des reportages etc. Très rares sont ceux qui prennent la peine de me m'accorder une compensation. J'ai eu à collaborer avec une station radio et une chaine TV privées et j'e n ai pratiquement pas reçu ne serait ce qu'un centime pour mon travail. Je participe à des conférences à travers le monde et rares sont les organismes qui pensent à m'indemniser pour mes prestations. Sinon, l'Etat se plait à me déplumer tous les jours. J'habite seule dans un petit appartement : Je n'y reste pas pour la journée et le soir j'occupe une seule pièce et je n'utilise presque pas d'électricité à part pour mon ordinateur, malgré cela la STEG a trouvé le moyen de m'envoyer une facture de 240 dinars . En plus de cela, j'ai à assurer les prix des médicaments dont j'ai besoin de façon continue et dont certains ne sont pas fournis par les hôpitaux , ceux de mon alimentation , qui augmentent toutes les semaines et ceux de mes déplacements très fréquents et qui pour des raisons de sécurité évidentes ne peuvent se faire que dans une voiture personnelle. Il va sans dire que j'aimerai bien travailler comme plongeuse dans un restaurant ou comme aide-maçon( puisque c'est cela que suggèrent plusieurs personnes aux jeunes qui protestent en demandant de l'emploi) mais ni mon état de santé ni ma grande gueule ne me le permettent ( oui personne ne recrute une fille qui n'a pas d'affiliation/de sympathie politique pour un parti ou un autre et qui critique la violence policière etc. ).
Donc au lieu d'insulter les protestataires, je vous prie d'aller d'abord à leur rencontre, de discuter avec eux et de sentir un tant soit peu leur souffrance.
PS: permettez moi d'ajouter que je donne à mon fournisseur d'accès Internet une grosse somme chaque mois pour une connexion qui ne vaut même pas son nom.